PARCOURS 

Originaire de la Réunion, Denise Brimson quitte son île à l’âge de vingt ans pour poursuivre ses études de Lettres à Aix-en-Provence. Après une étape à New York où elle travaille à l'Ambassade de France, elle s'installe à Londres. Toujours portée par son besoin d'expression artistique, elle y suit des cours de dessin au Hertforshire College of Art and Design, avant de regagner la France et d'intégrer les Ateliers des Beaux-Arts de la Celle-Saint-Cloud, dirigés par Jacqueline Georges Deyme et Jean-Marc Lange (Premiers Grands Prix de Rome). 

Elle découvre ainsi « la sculpture », multitude de dessins dans l'espace et très vite s'éloigne du modelage classique, fascinée par l'essentiel : les courbes évocatrices des modèles. À partir de 1997, elle se consacre entièrement à la sculpture dans son atelier des Yvelines. Ses œuvres ont été exposées dans de nombreux salons, galeries et centres culturels à Paris, en régions et à l’étranger. Chaque année, elle participe notamment aux salons d’Automne, S.N.B.A. (Salon National des Beaux-Arts) et Figuration Critique.

« Je suis née et j’ai vécu vingt ans dans une île où la nature offre partout sa présence sensuelle, généreuse, bruyante et colorée. Puis, j’ai connu l’Europe du Nord et ses contrastes. Pommes ou poires, coloquintes ou calebasses, tous ces fruits ne sont que prétextes pour célébrer la nature, la semence, la Vie. Et avec elle, la beauté et l’amour, nourritures divines dont nous sommes dépendants.

Sans oublier pour autant la fragilité de leur présence éphémère et toujours menacée, comme celle de ces silhouettes humaines qui se profilent à leurs contours, de leurs courbes les plus pures et charnues jusqu’aux trognons les plus déchiquetés. Prise en otage entre ces deux mondes opposés mais complémentaires, dans cette zone de turbulence du yin et du yang, difficile à stabiliser, j’aimerais simplement pouvoir exprimer un peu de tout cela avec poésie, humour et tendresse, épices essentielles de survie. »

« Tout ce que j'essaie d'exprimer gravite autour de ce sentiment profond de l'interaction entre les espèces, les mondes, les vies... Le monde végétal qui transparaît derrière mes silhouettes évocatrices s'entremêle au monde animal (et en somme celui de l'homme), tous dans le même destin, subissant les lois de la Nature sur une courbe écrite, incontournable...

 

'Naître, vivre et passer'... sous une multitude de formes. Ce qu'exprimait si bien Diderot : 'Tous les êtres circulent les uns dans les autres. Tout est en un flux perpétuel. Tout animal est plus ou moins homme, tout minéral est plus ou moins plante, toute plante est plus ou moins animal. Il n'y a qu'un seul individu, c'est le Tout. Naître, vivre et passer c'est changer de forme'. »

Les débuts à l'ASSARTX, à la Celle-Saint-Cloud, dans les ateliers de Jean-Marc Lange et de Jacqueline Georges Deyme.

© 2019 Denise Brimson